Base de Connaissance - Français

Apprenez auprès des experts.
TIPS de la semaine

Chaque semaine, découvrez de nouvelles astuces et bonnes pratiques pour devenir un expert !

Voir l'index
Retrouvez ici l'index complet de la base de connaissance. 
Afficher l'article complet
Python est l'un des langages de programmation à la croissance la plus rapide au monde. Il est utilisé dans une grande variété d'applications, de la manipulation des données de base à la science des données et au développement de logiciels. La version 2018.3 inclut le tant attendu outil Python !
Afficher l'article complet
    Les données Date/Heure peuvent apparaître dans vos données sous forme de chaînes (champs de texte) ou sous des formats de date.  L' outil DateHeure normalise et met en forme ces données afin qu'elles puissent être utilisées dans des expressions et des fonctions provenant des outils Formule ou Filtrer   (par ex., le calcul du nombre de jours qui se sont écoulés depuis une date de début). Il peut également être utilisé pour convertir des dates au format dateheure en chaînes à utiliser à des fins de génération de rapports.
Afficher l'article complet
Pour fusionner au mieux les données, il est essentiel de pouvoir se connecter à autant de banques de données que possible. Aucun puzzle ne révèle une image complète sans toutes les pièces en place. Il en est de même pour l'analyse. Même si nous sommes fiers de disposer d'une liste de formats de fichiers d'entrée et de plateformes de données pris en charge pouvant même être suffisamment volumineuse pour le stockage de bases de données lui-même, malheureusement, dans le monde des données en perpétuelle expansion, il n'est pas possible de tout couvrir. Ouvrez l'outil Télécharger. Outre l'accès via FTP, cet outil peut ratisser sur le web ou transférer des données par API ( vérifiez votre source de données, il y a presque toujours une API  ! ), vous donnant ainsi même accès aux banques de données les plus isolés. Grâce aux exemples compilés ci-dessous et à la multitude de données accessibles sur le Web, vous pouvez transformer presque n'importe quel puzzle analytique en Mona Lisa  :
Afficher l'article complet
Cet article fait partie de la série Maîtrise des outils, une compilation de contributions à la Base de connaissances visant à présenter divers exemples d'utilisation des outils Designer. Ici, nous allons nous intéresser aux utilisations de l'outil Ajouter des champs dans le cadre de notre apprentissage de la maîtrise d'Alteryx Designer :   L'outil Ajouter des champs permet d'ajouter chaque ligne de l'entrée source à chaque ligne de l'entrée cible sous forme de nouvelles colonnes. Cette opération est appelée J jointure cartésienne ou jointure croisée. Si votre entrée cible comporte A lignes avec B colonnes et si votre entrée source comporte C lignes avec D colonnes, la sortie générée par l'outil Ajouter des champs aura A fois C lignes et B plus D colonnes.    Effectuer une jointure cartésienne (exemple ci-joint dans le workflow Append.yxwz)  : Il peut arriver que vous souhaitiez joindre chaque ligne d'une table à chaque ligne d'une autre table. Imaginons que vous ayez une liste de clients potentiels et votre inventaire de produits. Vous pouvez utiliser un outil Ajouter des champs pour joindre ces données :       J'ai commencé avec 26 produits et 26 clients, ce qui a donné 26 x 26 = 676 combinaisons possibles de clients et de produits. Étant donné que la table de produits est connectée à l’ancrage (T) de l'entrée cible, la sortie est triée selon cette table. Si nous l'inversions et que nous avions les clients dans l'entrée cible, la seule différence serait l'ordre des colonnes (le client se trouverait dans la première colonne) et des lignes (le client 1 occuperait les 26 premières lignes, car chaque produit est répertorié séquentiellement). Étant donné que ma table source contenait plus de 16 enregistrements, j'ai dû modifier le paramètre de l'outil Ajouter pour le permettre :     Cette option est importante parce que les jointures cartésiennes posent problème si vous tentez accidentellement d'ajouter un trop grand nombre d'enregistrements.   Ajouter un seul enregistrement à un jeu de données complet   (exemple ci-joint dans le workflow Append.yxwz) : Parfois, vous pouvez avoir besoin d’ajouter une même information à tous les enregistrements. C'est le moment idéal de faire intervenir un outil Ajouter des champs. Supposons que vous disposiez d'un jeu de données contenant des noms de couleur (avec des doublons possibles). Dans une table principale, chaque couleur est répertoriée avec une valeur. Votre objectif est de permettre à l'utilisateur de sélectionner une couleur donnée et de renvoyer tous les enregistrements du jeu de données avec des valeurs inférieures ou égales à la valeur sélectionnée.    Étape 1 - Prenez la couleur sélectionnée par l'utilisateur et recherchez sa valeur dans la table principale :       L'utilisateur a sélectionné la couleur bleu. Nous l'avons donc cherchée dans la table principale et trouvé sa valeur : 10.   Étape 2 – Ajoutez les valeurs à votre jeu de données des couleurs :       Étant donné que le jeu de données ne contient que des couleurs, nous pouvons utiliser un outil Rechercher et remplacer (ou un outil Jointure si nous souhaitons perdre une nanoseconde à trier les données J) pour ajouter la valeur de la table principale. À présent, chaque enregistrement a une valeur. Jusqu'ici tout va bien.   Étape 3 – Ajoutez la valeur sélectionnée par l'utilisateur et appliquez un Filtre afin d'obtenir uniquement les enregistrements d'une valeur inférieure ou égale à cette valeur :       Notez que nous avons configuré l'outil Ajouter des champs de sorte qu'il modifie le nom de la colonne de valeurs connectée à l’ancrage Source pour qu'elle devienne Max_Value et qu'il désélectionne la couleur du côté Source :     L'outil Ajouter des champs comporte les mêmes options et fonctionnalités que l'outil Jointure pour modifier les données.   Ajouter la date et l'heure actuelles à tous les enregistrements   (exemple ci-joint dans le workflow Append.yxwz) : Supposons que vous souhaitiez que chaque enregistrement de votre jeu de données comporte un horodatage lors de sa sortie. La difficulté, c'est que vous souhaitez que chaque enregistrement ait le même horodatage que le moment de l'ouverture du workflow. Cela vous empêche d'utiliser un outil Formule qui le recalculerait pour chaque enregistrement, si bien qu'il pourrait obtenir des horodatages différents de quelques secondes. Une manière simple d'accomplir cette tâche consisterait à utiliser un outil Ajouter des champs. Nous allons utiliser un outil Générer les lignes pour obtenir l'horodatage, puis nous allons l'ajouter à tous nos flux de données :          J'ai modifié mes connexions sources afin qu'elles soient sans fil, pour que le résultat ait un aspect plus propre  :       Et voilà  ! Un outil Ajouter des champs est essentiellement un outil Jointure sans conditions de jointure et une seule sortie J. Consultez la documentation d'aide de l'outil Sélectionner pour en savoir plus sur les « options » de l'outil Ajouter des champs.   Maintenant, vous devriez être un(e) expert(e) de l'outil Ajouter des champs  ! Si vous pensez à un cas d'utilisation que nous avons oublié, n'hésitez pas à utiliser la section commentaires ci-dessous !    Vous souhaitez maintenant contribuer au blog de la communauté en partageant vos expériences et en apprenant à utiliser nos nouveaux outils dans votre vie quotidienne, envoyez moi un e-mail à Stephanie.jansen@alteryx.com.   Si vous avez des questions, la communauté est là pour y répondre sur le Forum.    Restez à l'écoute de nos dernières publications en vous abonnant aux notifications par email sur la Base de Connaissance.    *Cet article a été écrit par @patrick_digan sur la Communauté anglaise. 
Afficher l'article complet
Cet article fait partie de la série Maîtrise des outils, une compilation de contributions à la Base de connaissances visant à présenter divers exemples d'utilisation des outils Designer. Ici, nous allons nous intéresser aux utilisations de l'outil Formule dans le cadre de notre apprentissage de la maîtrise d'Alteryx Designer :   Fusion, transformation et nettoyage des données... Oh là là  ! Que vous cherchiez à appliquer une formule mathématique à vos données numériques, que vous effectuiez des opérations de type chaîne sur vos champs de texte (comme supprimer les caractères indésirables) ou que vous agrégiez vos données géographiques (entre autres ! ), l'outil formule est le point de départ. Avec les exemples fournis ci-après, vous devriez parvenir à maîtriser les nombreuses fonctions de l'outil Formule :   Utiliser les fonctions DateHeure quand le temps est fondamental Écrire des instructions conditionnelles Appliquer des fonctions géographiques au lieu d'utiliser la palette d'outils géographiques Tirer parti de la fonction Module (mod) pour les restructurations et les calculs Arrondir des valeurs numériques Supprimer les zéros au début de vos données Convertir des valeurs numériques de la notation scientifique (E)   Et ce n'est pas tout. L'outil Formule et ses homologues Formule à plusieurs lignes et Formule à plusieurs champs constituent un point unique pour la manipulation de vos jeux de données. De plus, il existe beaucoup  d'autres fonctions à choisir. Si vous travaillez spécifiquement avec des chaînes, notre formation interactive intitulée Travailler avec des chaînes dans Alteryx peut vous aider. Si vous nettoyez votre jeu de données, essayez aussi l'outil Nettoyage des données (en pleine action ici) en premier lieu pour remplacer plus facilement les valeurs nulles de vos données, modifier la casse, supprimer les caractères indésirables de tous les champs sélectionnés ou supprimer les espaces vides.   Pour commencer, voici un tour rapide de l'interface de l'outil Formule.   Colonne de sortie   La colonne de sortie est spécifiée dans le coin supérieur gauche d'une expression. Vous pouvez modifier un champ existant en sélectionnant un nom de champ existant dans le menu déroulant ou  créer un nouveau champ en saisissant un nom.       Type de données   Le type de données par défaut d'un nouveau champ est V_WString avec une longueur maximale. Vous pouvez modifier le type de champ d'un nouveau champ dans le menu déroulant sous l'éditeur d'expressions.       Menus des variables, fonctions et expressions enregistrées   Vous trouverez les menus des variables, fonctions et expressions enregistrées dans les boutons à gauche de l’éditeur d'expressions.          Ordre des expressions   Les expressions d'un outil Formule sont exécutées séquentiellement dans l'ordre. Pour modifier l'ordre d'une expression (éditeur réduit ou développé), placez la souris sur le descripteur pour voir l’icône des lignes parallèles :                  Cliquez sur l'expression et glissez-la jusqu'au nouvel emplacement (la ligne bleue indique la nouvelle position) :     Les expressions sont maintenant réordonnées. Notez que les expressions sont exécutées séquentiellement dans l'outil Formule. De plus, il n'est possible de déplacer qu'une seule expression à la fois.      Supprimer une expression   Pour supprimer une expression, développez-la en cliquant sur la flèche à côté de l’expression :     Cliquez ensuite sur la corbeille pour supprimer l'expression :     Ajouter une expressions à l'outil Formule   Cliquez sur la fenêtre d'expressions et appuyez sur ctrl+espace pour afficher une liste complète de l'ensemble des fonctions, constantes et champs entrants :     L'outil Formule affiche une liste des fonctions, colonnes et constantes disponibles :     Si vous commencez à saisir du texte, les résultats sont automatiquement filtrés.  REMARQUE : Si vous saisissez « dat », les fonctions commençant par « dat » ainsi que les fonctions contenant « dat » sont renvoyées :   Saisie automatique :   La nouvelle fonctionnalité de la saisie automatique recherche les fonctions associées aux caractères saisis. Par exemple, si un utilisateur souhaite utiliser une fonction pour calculer la moyenne et qu'il commence à saisir « av… » la fonction saisie automatique affiche les fonctions correspondantes :    Appuyez sur Entrée pour finaliser la formule :     Il existe trois manières  pour ajouter des colonnes à votre expression :   1. Saisissez les noms des colonnes 2. Utilisez les boutons Colonnes ou Constantes : pour ajouter des colonnes, cliquez sur les boutons Colonnes ou Constantes (1), puis, recherchez des colonnes en saisissant le nom de colonne dans la fenêtre de recherche (2) et en double-cliquant sur la colonne pour l'insérer dans la formule (3), double-cliquez sur le nom de colonne ou de constante pour l'insérer dans la formule (3).   3. L'insertion d'un crochet gauche ([) dans la formule permet d'afficher une liste de colonnes et de constantes pouvant être insérées dans la formule :     La formule complète :     Aperçu des données : La fenêtre aperçu des données reste vide tant que le workflow n'a pas été exécuté (l'aperçu des données est disponible si le workflow a été précédemment exécuté pour un outil en amont) :   Après l'exécution du workflow :     Les formules suivantes permettent d'afficher un aperçu des données sans devoir exécuter le workflow :     Si la formule contient une erreur, l'aperçu des données affiche l'erreur :     Taille d'affichage de la formule :   Une pression sur CTRL + permet d'augmenter la taille de la formule :     Une pression sur CTRL - permet de réduire la taille de la formule :     Maintenant, vous devriez être un(e) expert(e) de l'outil Formule ! Si vous pensez à un cas d'utilisation que nous avons oublié, n'hésitez pas à utiliser la section commentaires ci-dessous !    Vous souhaitez maintenant contribuer au blog de la communauté en partageant vos expériences et en apprenant à utiliser nos nouveaux outils dans votre vie quotidienne, envoyez moi un e-mail à Stephanie.jansen@alteryx.com.   Si vous avez des questions, la communauté est là pour y répondre sur le Forum.    Restez à l'écoute de nos dernières publications en vous abonnant aux notifications par email sur la Base de Connaissance.    *Cet article a été écrit par @ChristineB sur la Communauté anglaise. 
Afficher l'article complet
Cet article fait partie de la série Maîtrise des outils, une compilation de contributions à la Base de connaissances visant à présenter divers exemples d'utilisation des outils Designer. Ici, nous allons nous pencher sur les utilisations de l'outil Sélectionner  dans le cadre de notre apprentissage de la maîtrise d'Alteryx Designer  :   L'  outil Sélectionner  d'Alteryx Designer est l'équivalent de votre chéri(e) au lycée. Toujours là quand vous en aviez besoin et prêt(e) à vous renseigner sur vous-même. L'outil Sélectionner joue exactement ce rôle en vous indiquant le type et la structure de vos données, mais il vous permet également de modifier les aspects de votre jeu de données.   L'outil  Sélectionner permet de modifier chaque type de données dans Alteryx : données numériques, chaînes (strings), objets géographiques et données de type date et heure. L'un des types de données numériques les plus populaires est la décimale fixe (Fixeddecimal) ; ce type de données vous permet de spécifier un certain niveau de précision pour vos valeurs numériques. Cela s'avère particulièrement important quand vous travaillez sur des sommes de devises ou de totaux, en raison de l'arrondissement. Les données de type Int (Int16, Int32, Int64) permettent de capturer et d'améliorer la vitesse de traitement en réduisant la longueur de chaîne des champs numériques.  Si vous disposez de caractères spéciaux plus complexes dans vos champs de chaîne (par exemple, des caractères chinois), vous avez la possibilité de sélectionner V_W String qui permet d'afficher ces caractères. Outre les types de données, l'outil Sélectionner vous permet de manipuler l'apparence de vos données en renommant les champs, en modifiant l'ordre des champs et en désélectionnant des champs.     L'une des fonctionnalités de l'outil sélectionner omise par un grand nombre d'utilisateurs est la possibilité d'enregistrer la configuration complète d'un outil Sélectionner. Vous pouvez choisir de sélectionner cette option pour importer la configuration d'un jeu de données similaire comme point de départ pour la configuration d'un autre jeu de données. Vous pouvez également utiliser cette fonction si vous disposez d'un nouveau workflow et que la copie de l'outil Sélectionner lui-même n'est pas possible.       En cochant le champ dynamique/ nconnu (Unknown), vous pouvez entrer de nouveaux champs (ou des champs imprévus) et déterminer l'emplacement de ces nouveaux champs dans le fichier en déplaçant leur position. Dans les propriétés de configuration, cette option est cochée par défaut. Par conséquent, si vous ne souhaitez pas autoriser de nouveaux champs dans votre flux de données, il vous suffit de la décocher. L'option Type de champ : « Forcé » vous permet de vous assurer qu'un type de champ entrant sera toujours cohérent en spécifiant un type forcé. Cela peut faciliter la configuration de la macro. Pour pouvoir utiliser des virgules comme séparateurs décimaux, vous devez cocher une case permettant de sélectionner cette fonction.   Pour en savoir davantage sur les types de données, visionnez la vidéo de la formation interactive  de notre Communauté  intitulée Comprendre les types de données  !    Maintenant, vous devriez être un(e) expert(e) de l'outil Sélectionner  ! Si vous pensez à un cas d'utilisation que nous avons oublié, n'hésitez pas à utiliser la section commentaires ci-dessous !    Vous souhaitez maintenant contribuer au blog de la communauté en partageant vos expériences et en apprenant à utiliser nos nouveaux outils dans votre vie quotidienne, envoyez moi un e-mail à Stephanie.jansen@alteryx.com.   Si vous avez des questions, la communauté est là pour y répondre sur le Forum.    Restez à l'écoute de nos dernières publications en vous abonnant aux notifications par email sur la Base de Connaissance.    *Cet article a été écrit par @JordanB sur la Communauté anglaise. 
Afficher l'article complet
Cet article fait partie de la série Maîtrise des outils, une compilation de contributions à la Base de connaissances visant à présenter divers exemples d'utilisation des outils Designer. Ici, nous allons nous intéresser aux utilisations de l'outil Saisie de texte dans le cadre de notre apprentissage de la maîtrise d'Alteryx Designer  :   Avec l' outil Entrée de données (apprenez à le maîtriser ici), les outils Connecteur et l'outil Télécharger (apprenez à le maîtriser ici), Designer regorge de données. Mais qu'en est-il des données d'utilisateur saisies manuellement ? Dans le domaine de l'analyse, nous tentons souvent d'éviter les données saisies par l'homme (sauf si nous les nettoyons), car elles ont beaucoup plus tendance à contenir des erreurs. Malgré les risques, il existe un certain nombre de situations dans lesquelles il est utile d'avoir recours à des données saisies manuellement dans Alteryx. Cependant, il est dangereux de le faire seul(e) ; utilisez l'outil Saisie de texte et simplifiez ces situations à l'aide des techniques suivantes :       Rechercher et remplacer des cibles spécifiques dans les données (exemple ci-joint dans Text Input.yxzp)   Ajouter des données saisies par l'utilisateur (exemple ci-joint dans Text Input.yxzp)   Remarque  : Vous pouvez également utiliser l'outil Jointure (apprenez à le maîtriser ici) ainsi qu'un champ de jointure conditionnel pour établir une relation avec la table de recherche.   Intégrer les données de l'outil Explorateur (apprenez à le maîtriser ici) comme points de contrôle de workflow, tout comme Cache Dataset Macro (V2)   Maintenant, vous devriez être un(e) expert(e) de l'outil Saisie de texte  ! Si vous pensez à un cas d'utilisation que nous avons oublié, n'hésitez pas à utiliser la section commentaires ci-dessous !    Vous souhaitez maintenant contribuer au blog de la communauté en partageant vos expériences et en apprenant à utiliser nos nouveaux outils dans votre vie quotidienne, envoyez moi un e-mail à Stephanie.jansen@alteryx.com.   Si vous avez des questions, la communauté est là pour y répondre sur le Forum.    Restez à l'écoute de nos dernières publications en vous abonnant aux notifications par email sur la Base de Connaissance.    *Cet article a été écrit par @MattD sur la Communauté anglaise. 
Afficher l'article complet
Cet article fait partie de la série Maîtrise des outils, une compilation de contributions à la Base de connaissances visant à présenter divers exemples d'utilisation des outils Designer. Ici, nous allons nous intéresser aux utilisations de l'outil Trier dans le cadre de notre apprentissage de la maîtrise d'Alteryx Designer  :   Souvent, au moment de préparer les données, il est nécessaire de trier les enregistrements.  Lorsque cela se produit, l' outil Trier vous sera d'une grande aide. C'est juste cette « sorte » d'outil. L'organisation sans effort de vos enregistrements, que ce soit suivant un ordre alphabétique, numérique ou chronologique, même s'il ne s'agit pas d'une opération complexe trop ennuyeuse, elle s'avère très utile. Trier vos enregistrements en amont pour de  nombreux outils peut même optimiser le temps de traitement. Les cas d'usage assez simples qui suivent constituent des techniques qui apparaissent régulièrement lors de la fusion de données :   L'outil Trier, à gauche, aide un analyste à atteindre son objectif.   Forcer un ordre de classement spécifique pour que l’outil Formule à plusieurs lignes effectue des calculs cohérents (exemple ci-joint dans le workflow Sort.yxzp)   Établir une liste d'enregistrements dans un ordre chronologique pour la génération de rapports (exemple ci-joint dans le workflow Sort.yxzp) Le recours aux actions « Premier » et « Dernier » de l'outil Agréger (apprenez à le maîtriser ici) est utile uniquement si vous savez quels enregistrements seront le premier et le dernier. La façon la plus facile de le faire est d'appliquer un tri rapide :      Sélectionner les enregistrements en fonction de l’ordre de tri (exemple ci-joint dans le workflow Sort.yxzp)   Remarque  : L'outil Trier présente également une case d'option à cocher « Utiliser ordre du dictionnaire » qui trie au-delà des caractères de chaîne ASCII. L'utilisation de cette fonctionnalité aura un impact sur la vitesse de classification.   Maintenant, vous devriez être un(e) expert(e) de l'outil Trier  !  Si vous pensez à un cas d'utilisation que nous avons oublié, n'hésitez pas à utiliser la section commentaires ci-dessous !    Vous souhaitez maintenant contribuer au blog de la communauté en partageant vos expériences et en apprenant à utiliser nos nouveaux outils dans votre vie quotidienne, envoyez moi un e-mail à Stephanie.jansen@alteryx.com.   Si vous avez des questions, la communauté est là pour y répondre sur le Forum.    Restez à l'écoute de nos dernières publications en vous abonnant aux notifications par email sur la Base de Connaissance.    *Cet article a été écrit par @MattD sur la Communauté anglaise. 
Afficher l'article complet
Cet article fait partie de la série Maîtrise des outils, une compilation de contributions à la Base de connaissances visant à présenter divers exemples d'utilisation des outils Designer. Ici, nous allons nous pencher sur les utilisations de l'outil Union dans le cadre de notre apprentissage de la maîtrise d'Alteryx Designer  :   L' outil Union, qui peut être identifié dans la catégorie Jointure par le dessin d’un ADN, prend en charge plusieurs flux d'entrée de données et les combine en un seul flux de données unifié. Alors que l'outil Jointure combine des jeux de données horizontalement (par ID d'enregistrement ou par position d'enregistrement), l'outil Union combine les jeux de données verticalement. D'une manière assez similaire à la façon dont deux brins d'acide nucléique sont unifiés pour former l'ADN en double hélice.   Nous savons que notre ADN contient des merveilles.   L'outil Union comporte une poignée d'applications incroyables en plus des fonctions de collage de base. Découvrez-les vous-même :   Empiler les enregistrements Vous disposez de champs communs dans différents jeux de données ? Empilez-les pour former un flux unique à l'aide de l'outil Union, soit manuellement ou en fonction du nom ou de la position des champs :     Ne vous inquiétez pas, vos jeux de données n'ont pas besoin d'être identiques. Tous les champs différents figureront à la fin de la table, avec tous les champs absents d'un jeu de données renseignés par des valeurs nulles.   Créer des jointures différentes L'outil Jointure d'Alteryx comporte trois sorties :     Voici à quoi elles ressemblent :     Si vous êtes habitué(e) aux jointures de SQL, il s'agit de jointures gauche, interne et droite, respectivement. L'outil Union vous permet de combiner sans effort ces sorties Jointure (zones grisées ci-dessus) pour créer d'autres configurations de jointure SQL plus complexes telles que celles illustrées ci-dessous :     Combiner des éléments de rapport verticalement Il vous suffit de prendre vos éléments de rapport et de spécifier un ordre de sortie dans l'outil Union pour les empiler verticalement, sans créer un seul élément de rapport de la combinaison comme le fait l'outil Mise en page  :     Détour dans des applications/macros à l'aide de Conteneurs d'outils Reportez-vous au workflow ci-joint, Union.yxmd, pour voir des exemples d'empilage, de jointure et de rapport tels qu'illustrés ci-dessus  !   Maintenant, vous devriez être un(e) expert(e) de l'outil Union  ! Si vous pensez à un cas d'utilisation que nous avons oublié, n'hésitez pas à utiliser la section commentaires ci-dessous !    Vous souhaitez maintenant contribuer au blog de la communauté en partageant vos expériences et en apprenant à utiliser nos nouveaux outils dans votre vie quotidienne, envoyez moi un e-mail à Stephanie.jansen@alteryx.com.   Si vous avez des questions, la communauté est là pour y répondre sur le Forum.    Restez à l'écoute de nos dernières publications en vous abonnant aux notifications par email sur la Base de Connaissance.    *Cet article a été écrit par @MattD sur la Communauté anglaise. 
Afficher l'article complet
Cet article fait partie de la série Maîtrise des outils, une compilation de contributions à la Base de connaissances visant à présenter divers exemples d'utilisation des outils Designer. Ici, nous allons nous pencher sur les utilisations de l'outil Correspondance partielle dans le cadre de notre apprentissage de la maîtrise d'Alteryx Designer :   Similaire à la recherche partielle d'Excel, l'outil Correspondance partielle (admirez-le en pleine action ici) facilite la mise en correspondance inexacte des données. En spécifiant des seuils de similarité, en utilisant différents algorithmes de correspondance et en définissant d'autres options de configuration, vous pouvez personnaliser l'outil afin qu'il s'adapte au mieux à votre jeu de données. Du fait du haut degré de personnalisation de l'outil, nous recommandons d'évoluer progressivement en visionnant nos vidéos de formation interactive  de niveau initiation et intermédiaires si vous envisagez d'utiliser des applications plus complexes de l'outil. Nous vous proposons également une Foire aux questions et des Conseils et astuces en matière de correspondance partielle qui peuvent également vous faciliter l'utilisation de l'outil !   Dans la vie, peu de choses sont complètement claires et précises, noir sur blanc. Dans tous les domaines, il existe des zones intermédiaires, et les lignes qui séparent les choses les unes des autres peuvent être partielles. Il en est de même pour les données, en particulier quand elles sont saisies manuellement. C'est pourquoi nous avons conçu l'outil Correspondance partielle : si vos données ne sont pas claires comme de l'eau de roche, vous pouvez tout de même tirer parti de vos enregistrements en les mettant en correspondance avec quelque chose d'un peu plus standardisé. Une opération qui peut s'avérer utile dans les cas suivants :    Suppression des données dupliquées d'un seul jeu de données contenant des enregistrements en double (exemple ci-joint dans Fuzzy Match.yxmd) :     Fusion de deux jeux de données et identification des enregistrements redondants (exemple ci-joint dans Fuzzy Match.yxmd)   : Remarque  : Il est vivement recommandé de commencer par purger (dédupliquer) chacun de vos jeux de données à fusionner avant de les utiliser en mode fusion afin d'éliminer toutes les correspondances redondantes et accélérer ainsi considérablement le processus de mise en correspondance.     Comparaison et nettoyage des chaînes, et mise en correspondance avec des mots-clés   Ces techniques vous aideront à identifier les noms, adresses et numéros de téléphone similaires, voire les fautes d'orthographe dans vos données, afin de transformer les chaînes inexactes en analyses exactes !   Si vous manipulez spécifiquement  des noms, assurez-vous de consulter notre Guide sur la mise en correspondance partielle des surnoms. Si vous devez diminuer le seuil de correspondance au point où la mise en correspondance de certaines chaînes devient incorrecte, mais que d’autres chaînes ne correspondent pas, tentez de « mettre en cascade » le processus de mise en correspondance à l'aide d'un autre outil Correspondance partielle uniquement pour les chaînes qui ont besoin d’un seuil de correspondance inférieur, puis utilisez l’outil Union pour les fusionner avec le premier jeu.   Maintenant, vous devriez être un(e) expert(e) de l'outil Correspondance partielle ! Si vous pensez à un cas d'utilisation que nous avons oublié, n'hésitez pas à utiliser la section commentaires ci-dessous !    Vous souhaitez maintenant contribuer au blog de la communauté en partageant vos expériences et en apprenant à utiliser nos nouveaux outils dans votre vie quotidienne, envoyez moi un e-mail à Stephanie.jansen@alteryx.com.   Si vous avez des questions, la communauté est là pour y répondre sur le Forum.    Restez à l'écoute de nos dernières publications en vous abonnant aux notifications par email sur la Base de Connaissance.    *Cet article a été écrit par @MattD sur la Communauté anglaise. 
Afficher l'article complet
Cet article fait partie de la série Maîtrise des outils, une compilation de contributions à la Base de connaissances visant à présenter divers exemples d'utilisation des outils Designer. Ici, nous allons nous pencher sur les utilisations de l'outil Entrée de données dans le cadre de notre apprentissage de la maîtrise d'Alteryx Designer  :    L'outil Entrée de données est le point de départ dans Designer. Il vous est bien entendu possible d'apporter des données ratissées sur le Web ou provenant d'API à l'aide de l'outil Télécharger (apprenez à le maîtriser ici) et de nos outils Connecteur préconçus, mais l'outil le plus simple pour extraire les données de vos formats de fichiers et bases de données les plus utilisés est l'outil Entrée de données. À noter :   Vous pouvez entrer n'importe quel format de fichier pris en charge avec un simple explorateur de fichiers :                 Définitivement terminé. Une fois aue le fichier d'entrée est sélectionné, vous pouvez afficher un aperçu du jeu de données entrant dans le menu de configuration de l'outil.   Connectez-vous à des sources de données ODBC ou OleDB  Assurez-vous d'enregistrer vos connexions de base de données sous forme d'alias pour pouvoir les saisir plus rapidement ultérieurement !   Décompressez et entrez les fichiers .zip   Vous pouvez également utiliser l'outil Entrée de données avec un caractère générique (*) pour entrer plusieurs fichiers du même schéma depuis un seul répertoire. Découvrez comment utiliser le caractère générique et entrer des tables de différents schémas ici.   À la recherche d'entrées plus dynamiques  ? Vous pouvez compter sur l'aide de l' outil Entrée dynamique  ! Apprenez à le maîtriser ici.   Remarque  : Si vous partagez des workflows avec des entrées, n'oubliez pas de les exporter si le ou la destinataire ne dispose pas déjà du même fichier d'entrée sur son ordinateur.   Maintenant, vous devriez avoir une compétence de niveau expert avec l'outil Entrée de données ! Si vous pensez à un cas d'utilisation que nous avons oublié, n'hésitez pas à utiliser la section commentaires ci-dessous !    Vous souhaitez maintenant contribuer au blog de la communauté en partageant vos expériences et en apprenant à utiliser nos nouveaux outils dans votre vie quotidienne, envoyez moi un e-mail à Stephanie.jansen@alteryx.com.   Si vous avez des questions, la communauté est là pour y répondre sur le Forum.    Restez à l'écoute de nos dernières publications en vous abonnant aux notifications par email sur la Base de Connaissance.    *Cet article a été écrit par @MattD sur la Communauté anglaise.   
Afficher l'article complet
Cet article fait partie de la série Maîtrise des outils, une compilation de contributions à la Base de connaissances visant à présenter divers exemples d'utilisation des outils Designer. Ici, nous nous pencherons sur les utilisations de l'outil Agréger dans le cadre de notre apprentissage de la maîtrise d'Alteryx Designer  :   Saviez-vous qu'en moyenne, un match de football américain dure 3 heures et 12 minutes et totalise seulement 11 minutes de jeu en moyenne ? Bon, comme n'importe qui, j'adore manger des Doritos devant mon écran de télé, mais je préfère encore regarder un résumé du match. L'outil Agréger serait probablement d'accord  : la communication la plus efficace de vos données se traduit par leur synthèse la plus concise. Qu'il s'agisse de concaténer des chaînes à des fins de stockage, de fusionner des rapports pour obtenir une meilleure lisibilité, de faire interagir vos objets géographiques, voire de calculer des moyennes et d'appliquer d'autres formules à des regroupements de données, l'outil Agréger peut reformuler vos données afin qu'elles soient plus informatives. Cet article en fournit plusieurs exemples.   L'outil Agréger est utile à la quasi-totalité des types de données : données numériques, strings (chaînes), objets géographiques, profils de comportement et même éléments de rapport. Pour ne nommer que quelques-unes des actions utiles (parmi la liste complète des processus de synthèse disponible ici), les données numériques peuvent être additionnées, pondérées, converties en percentiles ou utilisées pour trouver un écart type. Elles peuvent également intervenir dans un certain nombre de calculs financiers. Il est facile de concaténer des chaînes à l'aide du délimiteur de votre choix ou d'identifier les chaînes les plus longues ou les plus courtes de vos regroupements. Si vous avez un don pour la géographie, combinez vos objets géographiques ou utilisez-les pour créer des intersections, des rectangles de délimitation, des enveloppes convexes et également des centroïdes. Vous pouvez même vous servir de l'outil pour compter les enregistrements dont vous disposez dans chaque groupe respectif, ou pour identifier leurs valeurs minimales (min.) ou maximales (max). Même si ce n'est pas indispensable, ces processus ou actions peuvent être agrégés dans des regroupements spécifiés dans vos données à l'aide de l'action « Regrouper par » appliquée à un ou plusieurs champs. Cette opération applique l'action à des ensembles d'enregistrements de votre jeu de données partageant une valeur unique dans le champ Regrouper par de votre choix. À titre de référence, nous avons joint un workflow v10.6 (Summarize Tool.yxmd) démontrant les utilisations pour chacun des types de données applicables que l'outil Agréger peut transformer.   Si vous aimez la granularité des informations fournies par vos données résumées, mais que vous souhaitez compléter votre jeu de données initial, vous pouvez joindre les deux à l'aide du champ « Regrouper par » utilisé comme champ de jointure (n'oubliez pas de désélectionner les champs redondants dans la jointure  !). Le fichier (Summarize Count Field Append.yxzp, v10.6) ci-joint en fournit un exemple (voir l'ajout du champ « CustomerSegment Count » ci-dessous) :     L'outil Agréger peut également être utilisé pour remodeler vos données, un peu comme un autre outil de la catégorie Transformer, Tableau croisé dynamique, dans lequel les lignes d'abord concaténées peuvent facilement être converties en colonnes (à l'aide de l'outil Texte en colonnes). Le fichier (Summarize Reshape.yxzp), ci-joint, présente ce remodelage dans la version v10.6 :     Pour finir, si vous aimez utiliser l'outil Agréger, mais que vous pensez passer trop de temps à renommer les champs après qu'il ajoute des préfixes pour chaque action (nous savons que vous êtes exigeant(e), c'est pour cela que vous utilisez Alteryx), essayez d'imiter l'approche du workflow v10.6 ci-joint, (Trim Summarize or Join Prefixes.yxzp), pour les supprimer. Maintenant, vous devriez être un(e) expert(e) de l'outil Agréger  ! Si vous pensez à un cas d'utilisation que nous avons oublié, n'hésitez pas à utiliser la section commentaires ci-dessous !    Vous souhaitez maintenant contribuer au blog de la communauté en partageant vos expériences et en apprenant à utiliser nos nouveaux outils dans votre vie quotidienne, envoyez moi un e-mail à Stephanie.jansen@alteryx.com.   Si vous avez des questions, la communauté est là pour y répondre sur le Forum.    Restez à l'écoute de nos dernières publications en vous abonnant aux notifications par email sur la Base de Connaissance.    *Cet article a été écrit par @MattD sur la Communauté anglaise. 
Afficher l'article complet
Cet article fait partie de la série Maîtrise des outils, une compilation de contributions à la Base de connaissances visant à présenter divers exemples d'utilisation des outils Designer. Ici, nous allons nous pencher sur les utilisations de l'outil Sortie de données dans le cadre de notre apprentissage de la maîtrise d'Alteryx Designer:   Une fois que vous avez commencé un workflow dans Alteryx, il est difficile de le quitter ! Cependant, si vous sentez que le moment est venu, Alteryx rend cette transition plus facile que jamais. L'outil Sortie de données permet d'écrire les résultats de votre workflow dans n'importe quel format de base de données ou de fichier pris en charge ; Alteryx permet également de sortir directement les résultats dans Tableau Server et Power BI. Grâce à l'outil Sortie de données, vous pouvez effectuer les opérations suivantes :   sortir des données sur vos lecteurs locaux et réseau :   sortir des données vers vos  connexions de base de données :     créer des connexions alias qui vous permettent de mettre à jour le mot de passe de votre base de données dans tous les workflows qui comportent cet alias.   Une fois que vous avez sélectionné votre format de sortie, vous pouvez  ajuster la section Options. Dans cette section, vous pouvez sélectionner la méthode de sortie de votre choix, le nombre d'enregistrements à sortir et l'affectation des champs, entre autres.   Et comme si ces formats de sortie ne  suffisaient pas... L'outil Sortie permet de sortir plusieurs fichiers simultanément en fonction d'un champ spécifique de votre jeu de données ! Par exemple : vous avez exécuté votre analyse complète pour chaque région de votre base de données. À présent, vous souhaitez sortir ces enregistrements sur différentes feuilles du même fichier Excel ou dans des fichiers complètement différents. Vous pouvez cocher l'option « Prendre le nom de fichier/table dans le champ » et ajuster le menu déroulant de manière à sortir les données dans différents fichiers ou feuilles. Pour tout format de fichier autre qu'Excel, vous pouvez utiliser l'option « Modifier le nom de fichier/table » pour sortir les données dans différents fichiers. Pour Excel, cette même option sort les résultats dans  différentes feuilles, mais, si vous souhaitez les sortir dans  différents fichiers Excel , vous devez ajouter un outil Formule et utiliser l'option « Modifier le chemin de fichier complet » du menu déroulant. L'option « Conserver le champ dans la sortie » conservera le nom de fichier sous forme de champ. Pour conserver votre sortie de données sous la même forme qu'à la fin de votre workflow, désélectionnez cette option.     Consulter le workflow ci-joint, ainsi que les hyperliens ci-dessus (différentes feuilles ; différents fichiers Excel ) pour voir des exemples pratiques. Workflows créée dans la version 10.6 d'Alteryx Designer.    Maintenant, vous devriez être un(e) expert(e) de l'outil Sortie de données ! Si vous pensez à un cas d'utilisation que nous avons oublié, n'hésitez pas à utiliser la section commentaires ci-dessous !    Vous souhaitez maintenant contribuer au blog de la communauté en partageant vos expériences et en apprenant à utiliser nos nouveaux outils dans votre vie quotidienne, envoyez moi un e-mail à Stephanie.jansen@alteryx.com.   Si vous avez des questions, la communauté est là pour y répondre sur le Forum.    Restez à l'écoute de nos dernières publications en vous abonnant aux notifications par email sur la Base de Connaissance.    *Cet article a été écrit par @JordanB sur la Communauté anglaise. 
Afficher l'article complet
Cet article fait partie de la série Maîtrise des outils, une compilation de contributions à la Base de connaissances visant à présenter divers exemples d'utilisation des outils Designer. Ici, nous allons nous intéresser aux utilisations de l'outil Unique dans le cadre de notre apprentissage de la maîtrise d'Alteryx Designer  :    Contrairement aux flocons de neige, il peut y avoir des doublons lorsqu’il s’agit de données. Pour déterminer si un enregistrement de vos données est unique ou en double, nous avons mis au point le fantastique outil appelé Unique  qui transforme vos données en un flocon de neige unique.   L'outil Unique, en son noyau, est très simple à comprendre. Dans la configuration, sélectionnez les colonnes en fonction desquelles vous souhaitez que les enregistrements se distinguent de manière unique. Si vous sélectionnez un seul champ, l'outil recherche exclusivement l'instance des enregistrements uniques dans ce champ. Si vous sélectionnez deux colonnes ou davantage, le caractère unique du jeu de données se distinguera par la combinaison des enregistrements. La sortie U affiche une liste des enregistrements uniques en fonction des champs que vous avez sélectionnés, tandis que la sortie D vous donne la liste des doublons. Il est également utile de savoir que le premier enregistrement de chaque groupe unique est envoyé au flux de sortie U, tandis que les autres enregistrements sont envoyés au flux de sortie Doublon.     Imaginons, par exemple, que vous ayez un jeu de données comportant deux champs  : Prénom et Nom de famille. Et que vous ayez deux enregistrements  : Jacques Martin et Jacques Robin. En sélectionnant uniquement Prénom dans la configuration, suivant l'enregistrement venant en premier, vous verriez cet enregistrement apparaître dans le flux de sortie U, tandis que l'autre apparaîtrait dans le flux D. En sélectionnant à la fois le prénom et le nom de famille, Jacques Martin et Jacques Robin apparaîtraient tous les deux dans le flux de sortie Unique.    Un bon exemple pour consulter et apprendre cet outil est fourni dans Alteryx Designer lui-même. Cliquez sur l’outil Unique (catégorie Préparation) et sélectionnez « Ouvrir l'exemple » pour accéder au workflow.   Voici quelques situations courantes dans lesquelles l’outil Unique est utilisé :   préalablement à une jointure afin de vous assurer de ne pas avoir d'enregistrements en double . contrôle du caractère unique des enregistrements avant d'attribuer des clés primaires pour insérer des enregistrements dans une table de base de données avec des  restrictions. Obtention de la première instance d'un enregistrement unique similaire à l'action « Premier » de l'outil Agréger. Étant donné que l'ordre des enregistrements compte, vous pouvez utiliser ceci à votre avantage pour trier les enregistrements comme vous le souhaitez avant d'utiliser l'outil Unique pour obtenir le premier enregistrement dans n'importe quel groupe de doublons.   Maintenant que vous avez vu à quoi sert l'outil Unique, vous pouvez avancer en découvrant tous les doublons cachés dans vos données. Et n'oubliez pas  :     Maintenant, vous devriez être un(e) expert(e) de l'outil Unique  ! Si vous pensez à un cas d'utilisation que nous avons oublié, n'hésitez pas à utiliser la section commentaires ci-dessous !    Vous souhaitez maintenant contribuer au blog de la communauté en partageant vos expériences et en apprenant à utiliser nos nouveaux outils dans votre vie quotidienne, envoyez moi un e-mail à Stephanie.jansen@alteryx.com.   Si vous avez des questions, la communauté est là pour y répondre sur le Forum.    Restez à l'écoute de nos dernières publications en vous abonnant aux notifications par email sur la Base de Connaissance.    *Cet article a été écrit par @Ozziesur la Communauté anglaise. 
Afficher l'article complet
Cet article fait partie de la série Maîtrise des outils, une compilation de contributions à la Base de connaissances visant à présenter divers exemples d'utilisation des outils Designer. Ici, nous allons nous intéresser aux utilisations de l'outil Échantillon dans le cadre de notre apprentissage de la maîtrise d'Alteryx Designer  :   L' outil Échantillon vous permet  de transférer de manière sélective des schémas, des extraits de bloc ou des échantillons des enregistrements (ou groupes d’enregistrements) dans votre jeu de données  :   Vous avez les options pour ignorer les premières N lignes ou d’inclure les premières ou les dernières N lignes, les premières N% de lignes, 1 toutes les N lignes ou encore définir 1 sur N chances d’inclure chaque ligne . L'utilisation de ces options est relativement fréquente lors de la préparation de données. C'est pourquoi vous trouverez cet outil dans notre catégorie Favoris, il le mérite bien  ! Même s'il s'agit d'un fantastique outil permettant d'échantillonner vos jeux de données, vous pouvez également l'utiliser pour effectuer les opérations suivantes  :   Analyse flexible (voir l'exemple de workflow ci-joint Sample.yxzp) Les entrées dont le format est similaire à celui indiqué ci-dessus sont particulièrement courantes dans les banques de données transactionnelles.   Supprimer le formatage (souvent Excel) des tables d'entrée  (voir l'exemple de workflow ci-joint Sample. yxzp )   Reportez-vous à cet exemple pour consulter la procédure détaillée permettant de saisir des données qui ne commencent pas à la première ligne.   Ajout rapide de valeurs mini./maxi. ou de valeurs chronologiques premier/dernier dans les types de données (voir l'exemple de workflow ci-joint Sample. yxzp )   Cette opération peut également être effectuée avec des groupes d'enregistrements via la sélection de l'option « Regrouper par colonne » dans la configuration de l'outil Échantillon. La technique elle-même est également possible et avec plusieurs champs à la fois, à l'aide de l'outil Agréger.     Avec des cas d'usage tels que ci-dessus, l'outil Échantillon est facilement 1 sur N=1 000 000  !   Maintenant, vous devriez être un(e) expert(e) de l'outil Échantillon  ! Si vous pensez à un cas d'utilisation que nous avons oublié, n'hésitez pas à utiliser la section commentaires ci-dessous !    Vous souhaitez maintenant contribuer au blog de la communauté en partageant vos expériences et en apprenant à utiliser nos nouveaux outils dans votre vie quotidienne, envoyez moi un e-mail à Stephanie.jansen@alteryx.com.   Si vous avez des questions, la communauté est là pour y répondre sur le Forum.    Restez à l'écoute de nos dernières publications en vous abonnant aux notifications par email sur la Base de Connaissance.    *Cet article a été écrit par @MattD sur la Communauté anglaise. 
Afficher l'article complet
Cet article fait partie de la série Maîtrise des outils, une compilation de contributions à la Base de connaissances visant à présenter divers exemples d'utilisation des outils Designer. Ici, nous allons nous intéresser aux utilisations de l'outil Transposer dans le cadre de notre apprentissage de la maîtrise d'Alteryx Designer  :   L'outil Transposer fait pivoter les données de tous les champs sélectionnés. Les en-têtes de colonne sont répertoriés dans le champ Name et les éléments de données correspondants dans le champ value. Vous pouvez également sélectionner des champs clés qui resteront inchangés tout au long de la transformation. L'outil Transposer est souvent utilisé en combinaison avec l'outil Tableau croisé dynamique, qui fonctionne essentiellement en sens inverse.   Transposez des données en lignes agrégées Pour les exemples suivants, je vais utiliser des données de taux de natalité du World Bank Group. Vous pouvez trouver ces données dans le workflow Alteryx v11.3 ci-joint (Transpose.yxzp). Voici un aperçu des données originales dans Alteryx :     Supposons que nous souhaitions obtenir des statistiques de base par pays, comme la moyenne, la valeur minimale, la valeur maximale et l'écart type. Étant donné que ces données remontent jusqu'en 1960, nous allons laisser l'utilisateur sélectionner les années à inclure. L'outil Agréger  est parfait pour cette tâche, mais il nécessite que les données soient orientées différemment : les années doivent figurer dans un ordre descendant dans une seule colonne avec les points de données dans une autre colonne. C'est là que l'outil Transposer intervient  :     Pour l'outil Transposer, nous avons sélectionné quelques champs clés, puis coché toutes les années comme champs de données  :                                                                             Cette opération transforme nos données originales en ceci  :     Notez que nos quatre champs clés restent inchangés et que nos champs de données sont transposés. Nous utilisons l'outil Filtrer pour prendre les années sélectionnées par l'utilisateur et supprimer les valeurs nulles. À présent, l'outil Agréger peut utiliser le champ de valeur pour calculer les chiffres que nous recherchons  :     Option Transposer Excel Pour ceux qui sont familiarisés avec l’option « Transposer » lors du collage dans Excel, il est utile de préciser que l'outil Transposer d'Alteryx n'est pas identique  ; cependant, il est possible de transposer les données de la même manière que dans Excel en ajoutant d’autres outils  :     Nous ajoutons d'abord l'outil ID d'enregistrement avant de transposer les données, puis nous utilisons ce nouveau champ d’ID comme clé et tous les champs originaux comme données. Nous souhaitons maintenant ajouter un autre outil ID d'enregistrement regroupé par notre premier ID d'enregistrement après la transposition, c'est pourquoi nous utilisons l'outil Ensemble. Nous nous servons ensuite d'un outil Sélectionner pour nous assurer que le champ Tile_Num figure avant le champ Name. Les outils Ensemble et Sélectionner aident le Tableau croisé dynamique à garder les choses en ordre. Il est important que le champ de tri (Tile_Num, dans notre cas) se trouve avant tous les champs utilisés pour le regroupement dans le Tableau croisé dynamique. Notez comment le  tableau croisé dynamique est  configuré  :     Et voilà  ! Le résultat correspond maintenant à l'option «  Transposer  » affichée lors du collage dans Excel. N'hésitez pas à consulter le fichier Excel dans lequel j'ai transposé les données via Excel afin de pouvoir vérifier qu'il correspond à ce que fait Alteryx.   Effectuer des calculs sur des colonnes Environ une fois par mois, une personne publie un article sur la Communauté en s'appuyant sur le même concept de base  : avec les données Excel, il est possible d’écrire une formule simple qui fait référence à des colonnes (D1 = A1 + B1) . Cette formule peut être copiée pour obtenir des solutions pour toutes les colonnes (E1 = B1 + C1, etc.). Comment y parvenir dans Alteryx  ? Nous ne voulons pas écrire une formule distincte pour chaque colonne. Quelqu'un vient rapidement à la rescousse et souligne le fait que la transposition des données permet de résoudre le problème.   Pour nos données de taux de natalité, supposons que nous souhaitions calculer le changement annuel pour chaque pays pour toutes les années. Pour 1961, nous voulons le taux de natalité 1961 /le taux de natalité 1960 -1. Pour 1962, ce serait le taux de natalité 1962 /le taux de natalité 1961 -1, etc. Nous pouvons commencer par la transposition, comme dans l'exemple de transposition Excel, puis avoir recours à l'outil Formule à plusieurs lignes pour effectuer nos calculs avant d'appliquer un tableau croisé dynamique aux données  :     Il est difficile de visualiser comment cela fonctionne. C'est pourquoi je vous conseille vivement de parcourir les données à chaque étape pour vous faire votre propre idée  !   Configurer des paires  de nom-valeur  à utiliser comme entrée dans les  d'interface Peut-être avez-vous remarqué que, dans notre premier exemple, l'outil Zone de liste référençait un fichier d'entrée contenant l'ensemble des années parmi lesquelles faire notre choix. Afin de produire cette liste à partir des données, nous pouvons utiliser les outils Transposer et Agréger  :     Pour l'outil Zone de liste, vous devez littéralement avoir un champ nommé « Name » et un champ nommé « Value » Dans notre cas, nous voulons qu'ils correspondent tous les deux aux années qui se trouvent dans le champ Name de l'outil Transposer. Nous avons configuré l'outil Agréger de manière à ce qu'il crée ces champs comme suit  :     Et voilà  ! L'outil Transposer est extrêmement polyvalent, mais il faut du temps pour s'y habituer. N'oubliez pas qu'il sortira toujours vos champs clés plus des champs Name et Value. Notez  aussi qu'il est souvent utilisé en combinaison avec l'outil Tableau croisé dynamique.   Maintenant, vous devriez être un(e) expert(e) de l'outil Transposer  ! Si vous pensez à un cas d'utilisation que nous avons oublié, n'hésitez pas à utiliser la section commentaires ci-dessous !    Vous souhaitez maintenant contribuer au blog de la communauté en partageant vos expériences et en apprenant à utiliser nos nouveaux outils dans votre vie quotidienne, envoyez moi un e-mail à Stephanie.jansen@alteryx.com.   Si vous avez des questions, la communauté est là pour y répondre sur le Forum.    Restez à l'écoute de nos dernières publications en vous abonnant aux notifications par email sur la Base de Connaissance.    *Cet article a été écrit par @patrick_digan sur la Communauté anglaise. 
Afficher l'article complet
Étiquettes