Nous avons prolongé notre offre de billets à tarif réduit pour Inspire 2023 ! Les prix préférentiels sont valables jusqu'au 24 février ! Réservez votre place !

Free Trial

Blog - Français

Les analyses et les idées des plus grands esprits de l'analyse.
TIPS de la semaine

Chaque semaine, découvrez de nouvelles astuces et bonnes pratiques pour devenir un expert !

Voir l'index
EmmanuelL
Alteryx
Alteryx

La fin d’année approche, et s’il y’a un évènement data que j’attends avec impatience chaque année, c’est bien le « bilan musicale » que Spotify m’envoie comprenant mes titres préférés ainsi qu’une nouvelle playlist reprenant les chansons que j’ai écouté en boucle en faisant mes workflows !

 

Picture1.gif

 

 

Bien que ce résumé musical soit bien mis en forme, je le trouve souvent limité dans les informations transmises. C’est d’autant plus frustrant qu’il n’a lieu qu’une fois par an. Donc pourquoi ne pas utiliser Alteryx pour en apprendre plus sur mes propres goûts ?

 

Tout d’abord, il faut faire la demande à Spotify pour vous envoyer vos données personnelles. Cela peut prendre plusieurs jours donc mieux vaut s’y prendre à l’avance. La demande peut être faite sur la page privacy settings de votre compte : https://www.spotify.com/us/account/privacy/

Une fois téléchargée, vous aurez une liste de fichiers disponibles :

 

 

Sans titre.png

 

 

 

Le fichier qui nous intéresse ici est le StreamingHistory0. Il s’agit d’un JSON.

 

Picture2.gif

 

 

Beaucoup pensent que les Fichiers JSON sont plus difficiles à aborder que les CSV, mais nous verrons qu’avec Alteryx, l’importation et la mise à plat de la donnée se fait en quelque clics !

Tout d’abord, nous devons importer le fichier avec un input :

 

Sans titre3.png

 

 

 

Premier problème ! Il semble que la data ne s’importe pas correctement vu que nous n’avons pas de preview. Pour remédier à cela, il suffit de sélectionner le jeu de caractères UTF-8 qui est celui utilisé par notre fichier.

 

Sans titre4.png

 

 

Le fichier est divisé en deux colonnes :

- la première avec l’ID du morceau écouté ainsi que les dimensions,

- la deuxième avec les valeurs.

L’étape suivante consiste à séparer nos IDs de nos noms de dimensions avec un "text to column" configuré pour un séparateur « . » :

 

Sans titre5.png

 

 

 

Le résultat devrait ressembler à ceci :

Sans titre6.png

 

A l’aide d’un select, on renomme nos nouvelles colonnes :

 

Sans titre7.png

 

 

 

On peut maintenant pivoter nos données. Pour cela on utilisera un "cross tab" avec un regroupement par ID :

 

Sans titre8.png

 

 

 

Picture3.gif

 

 

Le résultat devrait ressembler à ceci :

 

Sans titre10.png

 

A l’aide d’un "select", on change le type de donnée EndTime et MSplayed :

 

Sans titre11.png

 

Le nombre de millisecondes écoutées est peut-être pertinent pour Spotify, mais je préfère avoir mon écoute en secondes, c’est pourquoi je divise les millisecondes par 1000 avec une simple formule :

 

Sans titre12.png

 

 

 

Nous allons maintenant essayer de répondre à 3 questions :

  • Quel artiste j’écoute le plus ?
  • Quelle chanson a eu le plus de secondes de diffusion ?
  • Quand ai-je le plus utilisé Spotify dans l’année ?

 

Pour l’artiste, nous ne compterons pas le nombre de secondes, mais plutôt le nombre d’écoutes. C’est pourquoi nous ferons un Count Distinct des IDs en groupant sur les artistes avec l’outil "summarize" :

 

Sans titre13.png

 

 

 

 

Pour les secondes de diffusions, nous utiliserons un "summarize" avec une somme des secondes en groupant par les chansons ET les artistes (pour éviter qu’une reprise ne compte comme la chanson originale par exemple) :

 

Sans titre14.png

 

 

 

 

Pour savoir quand est ce que sont mes pics de consommation Spotify, on utilisera une somme des secondes avec un group by sur les dates :

 

Sans titre15.png

 

 

 

Il suffit alors de trier les valeurs avec l’outil "sort" pour obtenir nos résultats :

 

Sans titre16.png

 

Conclusions ?

 

Sans titre17.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Concernant les artistes, on notera mon obsession pour le Jazz, le Rock et les obscures DJ Lo-Fi. Néanmoins, on remarquera l’arrivée d’Henry Dès depuis la naissance de mon fils.

 

Sans titre18.png

 

Sur les chansons, le titre le plus écouté est Bad King Kong des Derevolutions ce qui est logique puisque c’est la chanson programmée dans Spotify pour me réveiller le matin ! On notera, là encore, l’influence de mon fils dans le top 100 avec Baby Shark qui fait une entrée fulgurante à la 56ieme position.

 

Picture4.gif

La chanson ci-dessus est une torture mentale agrée par la plupart des parents.

 

 

Enfin sur les périodes d’écoute, on remarquera que DJ Spotify a fait un malheur à la soirée du Nouvelle An avec pas loin de 10h de diffusion :

 

Sans titre20.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien entendu, les analyses que vous pouvez faire ne se limitent pas à celle-ci. Avec les autres fichiers JSON, il est possible de regarder si vos chansons favorites sont bien dans une playlist, ou aussi sur quel appareil vous écoutez le plus vos morceaux favoris !

 

Picture5.gif

 

 

Étiquettes