Nous avons prolongé notre offre de billets à tarif réduit pour Inspire 2023 ! Les prix préférentiels sont valables jusqu'au 24 février ! Réservez votre place !

Free Trial

Blog - Français

Les analyses et les idées des plus grands esprits de l'analyse.
TIPS de la semaine

Chaque semaine, découvrez de nouvelles astuces et bonnes pratiques pour devenir un expert !

Voir l'index
StephV
Alteryx Community Team
Alteryx Community Team
*Chronique de Alan Jacobson, Alteryx mis à jour le 21/01/20 sur le JDN

Le rôle du directeur des données évolue, place désormais au directeur de l’analyse


Le rôle du directeur des données change, tout comme l’intitulé de son poste. Le directeur des données doit progresser et, en 2020, le terme « directeur de l’analyse » sera sur toutes les lèvres. Il est incontestable qu’au bout du compte, ce rôle et les projets gérés au sein de l’entreprise sont moins liés aux données proprement dites qu’à ce que les entreprises en font. Le directeur de l’analyse est aujourd’hui une sorte de directeur de la transformation numérique - et devrait d’ailleurs s'appeler simplement directeur de la transformation - ce qui montre que ceux qui occupent ce poste se concentrent de plus en plus étroitement sur ce qui fait vraiment la réussite de l’entreprise.

 

 

Certains directeur des données deviendront des « PDG », mais pas ceux auxquels on pense


Les actuels directeurs des données verront leur rôle évoluer vers celui de conseiller en transformation au sein de l’entreprise, au-delà de la seule transformation numérique, et pourront se créer un rôle de directeur de la formation pour soutenir l’entreprise dans son évolution. Une nouvelle approche de la formation pour une meilleure transformation se développera au sein des entreprises en 2020 car celles-ci s'accroissent plus rapidement lorsqu’un directeur des données, ou une personne ayant les mêmes fonctions, dirige un lieu de travail en pleine mutation. Les entreprises avisées dans le domaine du numérique font mieux que leurs concurrentes qui n’ont pas adoptées le numérique. 2020 accentuera cette différence car de plus en plus d’entreprises exploitent leurs actifs numériques pour résoudre leurs problèmes.

 

 

C’est une vision centrée sur la science des données qui va régir les entreprises


2020 montrera que les meilleurs dirigeants d’entreprise sont ceux qui auront pris en main le rôle des données et de l’analyse, qui ne se limite plus au département technologique de l’entreprise. Les nouveaux collaborateurs font désormais leur entrée dans l’industrie directement après être sortis de l’école, où ils ont acquis des compétences en matière d’analyse dans le cadre de leur formation. Ceux qui possèdent à la fois des compétences en matière de données et d’entreprise seront les acteurs de la réussite du changement, car connaître les activités de l’entreprise est plus important qu’un simple savoir purement technologique et mathématique. Les dirigeants d’entreprise, et non l’informatique, seront les futurs leaders de l’analyse.

 

 

Les entreprises à la pointe du mouvement donneront naissance à la révolution des données


Le secteur financier et le département finance au sein de l’entreprise ont tous deux largement ouvert la voie à l’analyse des données. Cependant, en 2020, cette transformation analytique va s’étendre et les analyses de données en libre-service seront le catalyseur d’une innovation extrême et de « gains marginaux » importants en matière d’efficience et d’efficacité à tous les niveaux.

 

 

Survie du plus (numériquement) avisé


Quel que soit le type d’entreprise, la survie en 2020 et au-delà dépendra inéluctablement du savoir numérique et de la capacité de tirer profit des données détenues par l’entreprise et de celles qu’elle pourra acquérir et combiner. Celles qui mettront le renseignement au service de la satisfaction des exigences du client mieux que leurs rivales prendront sur ces dernières un avantage considérable. Celles qui se sentiront distancées commenceront alors à miser elles aussi sur l’analyses des données. Les entreprises empêtrées dans les affres des occasions manquées à cause de carences analytiques évolueront et les processus analytiques occuperont, dans la palette d’outils standard des utilisateurs professionnels, une place aussi importante que les e-mails, la CRM et les logiciels de RH.

 

 

Le libre-service réduira la centralisation à mesure que l’analyste gagnera en suprématie

 

Une des principales tendances de l'analyse des données dans les entreprises au cours de l'année prochaine sera indubitablement la démocratisation des données, des analyses et de la transformation car le libre-service continue de prendre l’avantage sur la centralisation. Parallèlement aux progrès des entreprises en matière d’analyse, les dirigeants seront incités à gérer les analyses et la science des données en libre-service selon une hiérarchie verticale et à donner aux spécialistes en résolution de problèmes de l’entreprise des fonctions qui feront d’eux les acteurs de la transformation.

 

 

Une bonne gouvernance est comme un bon gouvernement : il faut qu’elle soit invisible


Du moment que les personnes se focalisent moins sur les éléments de données et davantage sur les résultats de l’entreprise, il est clair qu’une bonne gouvernance est comme un bon gouvernement : les individus n’aiment pas suivre des règles, ils aiment qu’on leur donne un cadre dans lequel ils peuvent s’épanouir et prospérer. Une bonne gouvernance sera de plus en plus considérée comme un moteur de réussite des objectifs de l’entreprise utilisant des méthodes efficientes et efficaces qui mobilisent le personnel.

 

 

La prochaine vague de transformation numérique sera portée par la modélisation et le traitement du langage naturel


En 2019, les technologies de modélisation et de traitement du langage sont efficaces mais elles ne sont pas formatées de manière suffisamment accessible à ceux qui pourraient en faire usage. Dès que tout un chacun — des analystes d’entreprise aux scientifiques des données — commenceront à y avoir un accès total, des améliorations réelles vont très vite s’accélérer. Il ne s'agit pas du codage, le futur dépend désormais de la façon dont les capacités sont formatées pour transférer des compétences et permettre aux individus de se mobiliser plus rapidement. 

 

 

La démocratisation des données sur le devant de la scène


2020 sera l’année où les données seront enfin démocratisées. Après quelques années de bouillonnement, le mouvement de l'analyse, issu des équipes de scientifiques des données pour atteindre la saturation totale de l’entreprise va finalement exploser. Cette révolution du libre-service changera la manière dont les entreprises interagiront avec leurs données, comblant le vide entre les spécialistes des affaires et les spécialistes des données.

 

 Soutenue par des applis faciles à utiliser et une vaste gamme de sources de données, l’analyse des données en libre-service permettra de franchir une des étapes les plus importantes de la transformation numérique : l’intégration des données. Le travailleur de données type s’éloigne progressivement du domaine de l’informatique pour entrer dans celui des affaires, avec pour conséquence une augmentation du nombre de travailleurs accomplissant des tâches de données. Il en résultera une multiplication des données traitées, une plus grande quantité d’analyses et, à terme, une influence plus favorable sur les activités de l’entreprise.

 

 

Les soins de santé tireront parti des outils d'analyse professionnels plus étendus


En 2020, nous pouvons nous attendre à une amélioration de la situation des patients notamment grâce à la prévalence croissante de l'analyse et de la science des données. La plupart des données nécessaires pour relever certains défis importants relèvent du domaine public et tout porte à croire que de plus en plus d’organismes de soins de santé se doteront, au cours des années à venir, d’outils leur permettant d’exploiter cette richesse d’informations et d’en tirer des perspectives claires au soutien de leur action.

En 2019, certains problèmes, tel que la sur-prescription d’opioïdes aux États-Unis et au Royaume Uni, ont fait l’objet de contrôles et l’analyse des données a grandement contribué à distinguer les différents usages abusifs et d’autres facteurs tels que la géographie et la démographie sociale. La première étape vers le changement est d’identifier ces usages et nous espérons que d’autres problèmes pourront bénéficier de solutions permettant non seulement au personnel technique mais aussi aux travailleurs de toutes les branches de la santé de saisir des données et d’en extraire de la valeur.

 

 

Étiquettes